Le Moulin de Pleyel – Portrait de Samba Hamadou

Le Moulin de Pleyel c’est la nouvelle adresse gourmande du boulevard d’Ornano à Saint-Denis. Depuis son ouverture en 2017, la boulangerie-pâtisserie lancée par Samba Hamadou ne désemplit pas ! Les clients s’y pressent tout au long de la journée pour y déguster viennoiseries classiques, créations originales et pâtisseries de haut-vol.

 

 

Qu’il soit l’heure du déjeuner ou celle de la sortie des bureaux, une foule de clients s’y presse pour faire ses achats. Du succès donc ! Et ce n’est pas un hasard !  Le Moulin de Pleyel et son équipe misent sur le fait-maison, les bons produits et l’inventivité. Ils ont notamment choisi la solution LesHabitués pour fidéliser leurs clients. Il y a déjà une centaine d’Habitués qui l’utilisent, au quotidien, pour leurs achats.

 

 

Pouvez-vous nous raconter vos parcours, et plus particulièrement ce qui vous a amené à ouvrir, en mai 2017, votre propre boulangerie ? 

 

 

« Mon parcours a débuté par quelques mésaventures à l’école, ce n’était pas trop mon truc ! Trop d’énergie, peu de perspectives au sujet de mon avenir et donc une petite tendance à la turbulence. Lorsque j’ai dû m’orienter, l’apprentissage me semblait être la meilleure voie pour découvrir un métier. Là encore, j’ai eu du mal avec les cours mais dès le début de l’apprentissage pratique, au sein de la Maison Gosselin et plus particulièrement auprès du Chef Philippe Renou, j’ai pris conscience que j’éprouvais un réel intérêt pour le métier de boulanger-pâtissier. L’équipe de cette boulangerie d’exception m’a offert encadrement, bienveillance et m’a surtout transmis ses nombreux savoir-faire. Cet apprentissage m’a permis de choisir mon avenir !

 

Après La Maison Gosselin, j’ai eu la chance de pouvoir travailler au Café de la Paix qui fut aussi une très belle expérience. J’ai ensuite pu passer mon Brevet de Maîtrise, l’un des plus hauts diplômes dans le métier de la pâtisserie, au sein de La Tour d’Argent en tant qu’apprenti pendant 2 ans. Ces deux années ont été très riches et pour conclure cette expérience, le Chef Stéphane Haissant m’a offert l’opportunité de l’accompagner à Bangkok pour travailler dans les prestigieuses cuisines de l’hôtel Mandarin. J’ai ensuite poursuivi mon activité à l’international en passant par plusieurs cuisines d’établissements étoilés à Londres.

En rentrant d’Angleterre, j’ai choisi de me lancer à mon compte. J’ai ouvert mon propre établissement, Le Moulin de Pleyel, situé à Saint-Denis, en mai 2017 et l’aventure a démarré sur les chapeaux de roues ! ».

 

 

Un peu plus d’un an après l’ouverture de votre boulangerie Le Moulin de Pleyel, Votre boulangerie ne désemplit pas ! A quoi tient votre succès selon vous ?  

 

« Nous avons effectivement fait un très bon démarrage lors du lancement ! Nous avions fait un long travail en amont pour pouvoir tout de suite offrir à notre clientèle le meilleur de ce que nous étions capables de faire ! Et le résultat a été à la hauteur de notre investissement. Nous sommes fiers des retours très positifs de nos clients. Nous ne comptons pas nos heures et toute l’équipe se donne à fond pour faire tourner la boutique. Nous misons sur les bons produits, le fait maison et la diversité de nos créations. Nos clients viennent pour le petit-déjeuner, le déjeuner, le goûter mais aussi pour choisir les desserts qui accompagneront leur diner… Autant d’occasions pour nous d’être créatifs pour satisfaire nos clients et les faire revenir ! ».

 

 

Quels sont les produits de prédilection de vos clients (pâtisseries, création originales, sandwichs…) ? Avez-vous une spécialité qu’affectionnent particulièrement vos clients ?

 

 

« Tout est bon au Moulin de Pleyel ! Plus sérieusement, nos viennoiseries sont très demandées. Nous sommes souvent amenés à lancer des fournées supplémentaires au cours de la matinée. Nous nous amusons avec les parfums de nos tartelettes, ainsi, il y toujours une surprise pour nos habitués. Celle qui obtient la palme est certainement notre tartelette aux trois chocolats ! Nous faisons aussi le plein de clients à l’heure du déjeuner, et ce n’est pas pour rien ! Nous avons pensé notre offre pour que chacun y trouve ce qui lui fait plaisir : sandwiches variés, salades composées de produits frais, snacking chauds, pâtisseries ou salades de fruits sont préparés et proposés à nos clients chaque jour. Si je devais choisir la pâtisserie emblématique de notre boulangerie il s’agirait de notre moelleux abricot pistache ! ».

 

 

Et pour la suite ? Avez-vous des nouvelles à annoncer ? Comment voyez-vous les développements futurs de votre activité ?

 

« Cela fait tout juste un an que nous avons ouvert nos portes ! Après avoir consolidé notre activité pour assurer des bases saines à ce premier établissement, les projets commencent à fourmiller à nouveau ! Nous avons une équipe solide et motivée dont la plupart des membres sont des collaborateurs de longue date. Nous sommes 10 à travailler quotidiennement au sein de la boulangerie et dans cette équipe nous comptons notamment mon frère cadet Hugo Jules.
Il nous a rejoint dès l’ouverture pour apprendre le métier. Il m’impressionne avec des réalisations dont j’étais bien incapable à son âge. Je suis certain que c’est un pâtissier sur lequel il faudra compter à l’avenir ! L’idée de faire perdurer mon activité en famille m’a toujours fait envie. On m’a beaucoup transmis pour que j’en arrive là et il est essentiel pour moi de transmettre à mon tour, que ce soit dans le cadre familial ou avec n’importe quel apprenti motivé qui veut faire ses preuves.

Un grand projet attend notre équipe à la rentrée ! Il se situera vraisemblablement au Sud de Paris. Vous en saurez plus très bientôt ! ».

 

 

Une recette à partager avec nos lecteurs ?

 

Notre recette de cookies !

 

 

Les ingrédients :

 

200 g de beurre

90 g de sucre semoule

120 g de sucre cassonade

 

240 g de farine

5 g de sel

5 g de levure chimique

2 œufs frais

120 g de pépites de chocolat

 

La préparation :

 

D’un côté, mélanger le beurre pommade* avec les différents sucres. D’un autre côté, mélanger la farine, le sel et la levure et verser l’ensemble sur le beurre sucré. Il vous reste à incorporer les œufs délicatement et enfin à ajouter les pépites de chocolat.

 

Laisser reposer quelques heures puis cuire a 180 degrés et enfin se régaler ! .»

 

 

 

*Le beurre pommade : Il s’agit d’un beurre à température ambiante. Pour l’obtenir, il faut travailler son beurre à la spatule jusqu’à ce que sa consistance soit comparable à celle d’une pommade.